Bonjour à tous. Si vous cherchez mes conseils habituels pour rester en forme malgré un agenda qui déborde, il faudra attendre l’article suivant ou consulter l’Entrainement 3D. Vous êtes tombé sur ma série d’articles retraçant mon opération de correction de la myopie par trans-pkr. J’en suis à la convalescence, plus précisément au 2ème jour.

Le réveil après une nuit infernale. Corriger la myopie n’est pas sans douleur !

 J+2 après la trans-pkr (dimanche) :

9h : Le réveil n’est ni bon, ni mauvais : Je ne vois pas mieux mais je n’ai pas trop mal. La lumière est toujours insupportable. Vu l’heure je me dépêche de manger un peu et de prendre un dafalgan. A juste titre : les brulures et l’inconfort des lentilles augmentent de minute en minute. C’est vraiment dur pour le moral. Pourtant j’ai déjà rencontré pas mal d’épreuves dans ma vie, subi plusieurs opérations, blessures, fractures et lendemains de fêtes difficiles. Mais là j’en bave, il n’y a rien d’autre à dire. La récupération de cette opération de la myopie n’est vraiment pas une partie de plaisir. Est-ce dû à ma forte myopie ? Est-ce que la trans-pkr était vraiment la bonne solution ? De bonnes questions auxquelles je n’ai pas de réponses à ce moment-là.

Je m’attendais à un léger mieux mais il n’en est rien. Ma patience, mes nerfs et mon estomac sont mis à rude épreuve. La bonne nouvelle du jour ? Les nausées font leur apparition, à priori dues aux gélules de tramadol. Ça rend le calvaire encore pire et limite les possibilités d’anti douleurs qui jusqu’à maintenant étaient le seul moyen de rendre la convalescence à peu près supportable.

Les nausées ont quand même l’avantage de faire dormir, c’est déjà ça.

12h : J’ai repris une capsule de farine (tramadol) avant le déjeuner car au réveil les nausées avaient disparu. Bonne ou mauvaise idée ? Trop tôt pour le dire. Au chapitre des améliorations (oui il y en a, quelle surprise !), je vois un tout petit peu mieux de près, mais c’est léger et un bien maigre progrès après presque 2 jours de souffrances. Impossible néanmoins de lire quoi que ce soit et je reste totalement dépendant aux antidouleurs : quand ils font effet ça va, quand ils ne font pas effet c’est très compliqué : photophobie et brulures. J’appréhende déjà la prochaine nuit, tout indique qu’elle sera similaire à la dernière et il n’y a pas de quoi se réjouir !

Est-ce que j’ai déjà dit que cette opération de la myopie via trans-pkr n’est pas une partie de plaisir ? Si ce n’est pas le cas je le répète : cette opération censée supprimer la myopie a beau être rapide, c’est une vraie intervention avec une convalescence digne de ce nom !

Je passe l’après-midi à somnoler et écouter les dvd audio, c’est palpitant…

Deux jours après la correction de ma myopie :

17h : ça fait maintenant 48h que ma myopie a été supprimée par la trans-pkr. Un petit bilan s’impose : Ce n’est pas brillant, les sensations de brulure sont constantes et les améliorations au niveau de la vue de loin et de près sont minimes. Seule la tolérance à la lumière s’est légèrement améliorée. Ça fait peu. Demain je vais faire enlever les lentilles pansement, je me réjouis de voir comment ça ira sans elles et ce que dira le chirurgien. Mais d’ici là il faut encore supporter une nuit.

Au programme de la soirée : dvd audio, musique, collyres et dafalgan.

J+3 après la trans-pkr (lundi):

8h : Une fois n’est pas coutume, commençons par une note positive. J’ai pu passer une nuit presque normale ! A ma grande surprise je n’ai été réveillé que par le réveil de ma femme. Comme disait un groupe Créole (je crois) : c’est bon pour le moral ! J’ai pris un petit déjeuner avec un dafa (les douleurs n’ont pas disparu), des gouttes et retour au lit. J’ai même pu dormir une bonne partie de la matinée.

11h : Le réveil se passe sans douleurs ! C’est sympa et ça change.

Et la vue dans tout ça ? Rappelons quand même que le but de cette trans-pkr était de corriger ma myopie. Eh bien un grand « bof » s’impose malheureusement. Je vois un peu mieux de près et la lumière m’agresse moins, impossible de lire quoi que ce soit malgré tout. Globalement ça reste le flou artistique. Cet après-midi je vais faire enlever les lentilles. On verra ce que ça donne, même si d’après les avis que j’ai lus ça ne devrait pas changer grand-chose. J’ai prévu qu’on m’amène au cemo : je ne vois pas comment je pourrais conduire dans ces conditions.

La journée se passe sans trop de problèmes : les brulures ayant diminué je décide d’essayer d’arrêter les antidouleurs. J’en ai pris suffisamment pendant le weekend. Par contre je continue à enchaîner les gouttes et écouter les dvd audio.

Le premier rendez-vous au Cemo après la trans-pkr 

16h : Voilà, je suis de retour au cemo pour enlever les lentilles pansement. A l’allé je trouvais le résultat pas si mal. C’était ma première sortie depuis vendredi et je pouvais presque lire les plaques d’immatriculation des voitures proches de la nôtre sans lunettes. Une grande première pour moi depuis presque 20 ans.

Enlever les lentilles prend à peine 5 minutes et ne fait pas mal. Par contre pas de trace du docteur Mossa. Et côté vue ? C’est la déception ! Je ne m’attendais pas à de grands progrès, mais de là à avoir une telle régression ! Surtout que la personne qui retire les lentilles m’avait assuré que je verrais nettement mieux sans. Ma vision de près s’est très légèrement améliorée. Par contre la vision de loin est vraiment médiocre. A se demander si la trans-pkr censée supprimer ma myopie a vraiment eu lieu !

Une déception de plus, comme on dit en Suisse « Je suis pas sorti de l’auberge ! ». J’ai les yeux collant et me réjouis d’arriver à la maison pour mettre des gouttes. Impossible de lire les plaques d’immatriculation sur le chemin du retour. Attendons demain pour faire un constat. Au moins les douleurs ont disparu, c’est déjà ça…

Mardi (j+4 après la trans-pkr) :

Bonne surprise au réveil : Ma vision s’est nettement améliorée depuis le soir d’avant et mes yeux collent moins. J’arrive vaguement à lire un message sur l’écran de mon smartphone. Par contre mes yeux se fatiguent vite et j’ai toujours de la peine à supporter la lumière. Espérons que les progrès continuent !

Il est temps de m’attaquer à un autre problème : mes cheveux puent ! Eh oui, il faut à tout prix éviter les éclaboussures durant les premières semaines. La douche et surtout le shampoing sont donc fortement déconseillés. Mais je décide d’essayer en mettant un masque de plongée sur mon visage pour éviter toute infiltration d’eau. C’est un peu ridicule mais ça marche plutôt bien.

14h : Le problème d’odeur étant réglé, je décide de sortir me ballader un peu, j’ai besoin de prendre l’air et me dégourdir les jambes : à part pour enlever les lentilles je ne suis plus sorti de chez moi depuis vendredi. Le médecin m’a d’ailleurs dit que je pouvais aller marcher si je le voulais.

Le temps est gris, c’est plutôt une bonne chose vu les circonstances, pourtant je suis obligé de porter mes lunettes de soleil. La vision de loin n’est pas trop mauvaise, j’arrive à me diriger, mais pas sûr que je reconnaîtrais un ami de l’autre côté de la rue. La promenade se passe bien, ça fait plaisir de pouvoir sortir.

Au fait les douleurs ont totallement disparu et je ne vais pas les regretter !

Le soir venu je vais me coucher tôt : je sens que je suis encore en convalescence, la marche m’a fatigué le corps et les yeux. Je me surprends à espérer des résultats encore meilleures mercredi. C’est en tout cas ce qu’on m’a promis: des améliorations progressives.

Mercredi (j+5 après la trans-pkr) :

Ce matin la vue de loin est vraiment pas mal, et ça fait plaisir ! De près ça s’est également amélioré un peu, mais la lecture reste difficile. Par contre il fait grand beau, et ça complique les choses. Mardi il faisait gris et je pouvais sortir avec mes lunettes de soleil. Aujourd’hui impossible! Lunettes ou pas, le soleil me dérange trop. La photophobie engendrée par la trans-pkr est impressionnante !

Journée longue et ennuyante du coup. J’essaie de regarder la tv mais sans grand succès. Mes yeux supportent mal ce genre d’exercice et la fatigue se fait rapidement sentir.

Je sors quand même un moment sur mon balcon et me couche au soleil, les yeux fermés et avec une casquette posée sur le visage… les petits trous d’aération laissant passer un peu de lumière suffisent à m’éblouir alors que j’ai les yeux fermés ! Je rentre après quelques minutes (oui ça peut sembler fou, mais c’est la réalité).

La journée se passe sans problème particulier, mais je ne peux pas faire grand-chose, ce qui est assez frustrant cinq jours après l’opération de la myopie.

Jeudi (j+6 après la trans-pkr) :

La vue continue à s’améliorer. Regarder la tv et passer quelques minutes sur mon smartphone deviennent possibles, mais restent encore fatiguant. Je tente une sortie hors de chez moi malgré le soleil (mais avec les lunettes de soleil) : Je vois plutôt bien, la photophobie a baissé et je n’ai pas de problème pour me déplacer. La situation commence à devenir intéressante !

Je continue les gouttes et essaie de diminuer les larmes artificielles (la sécheresse oculaire a baissé).

Une semaine après mon opération, premier bilan :

Vendredi, une semaine après la trans-pkr :

Je vois bien, pas parfaitement, mais suffisamment pour vivre normalement. Les écrans digitaux restent fatiguant à regarder mais pour quelques minutes d’utilisation c’est supportable.

Faisons donc un bilan une semaine après l’opération de correction de la myopie (mon histoire ne s’arrête pas là) :

Points positifs :

  • Je commence à bien voir
  • Je n’ai plus de douleurs depuis lundi soir
  • La récupération s’est accélérée le jour après qu’on m’ait enlevé les lentilles pansement

Points négatifs :

  • Le weekend a vraiment été un enfer, en particulier les 2 premières nuits
  • Les progrès sont lents
  • La vision directement après que les lentilles aient été enlevées était une énorme déception
  • Après une semaine je suis loin de voir aussi bien qu’avec mes lentilles de contact (donc avant la trans-pkr)
  • La sécheresse oculaire : il faut vraiment mettre beaucoup de gouttes
  • La fatigue des yeux en regardant les écrans : je redoute le retour au travail lundi !

A ce stade je reste relativement satisfait de cette opération, même si les autres techniques semblent nettement moins douloureuses (d’après les discussions que j’ai eues avec d’autres personnes opérées).

Lundi (j+10 après la trans-pkr) :

Retour au travail ! Je prends un stock de gouttes et me met en route. La sensation de partir au travail sans les lunettes est à la fois agréable et un peu déstabilisante : l’impression que quelque chose manque ou n’est pas normal est très présente.

Par contre rester en permanence devant un écran d’ordinateur est pénible et fatiguant. Je suis content d’avoir plusieurs séances pour bouger un peu et regarder autre chose. Je mets également des gouttes à intervalles réguliers.

Malgré tout je termine la journée épuisé, la semaine s’annonce longue !

Les jours suivant se ressemblent : la vue est bonne de loin mais reste fatigante de prés. J’essaie alors de regarder avec un seul œil à la fois. Le constat est inégal : Mon œil gauche voit parfaitement de près comme de loin alors que c’était mon œil « faible », avec la myopie la plus forte.

Mais les choses sont moins brillantes pour le droite (c’est le cas de le dire) : la vision est un peu floue et légèrement déformée, que ce soit de loin ou de près. Si je me concentre sur un « o » affiché sur mon écran je le vois en forme de cœur ! Le dessus et les côtés sont aplatis.

Cela ne m’inquiète pas spécialement, ma vision a beaucoup progressé depuis qu’on m’a enlevé les lentilles pansement, cela devrait donc encore évoluer dans le bon sens.

Pourtant les jours passent et plus rien ne change : vision parfaite à gauche et floue à droite. En fait la situation varie en fonction du moment de la journée : au réveil mon œil droit voit correctement, mais au fur et à mesure que la journée passe et qu’il se fatigue, la netteté baisse. Je crois qu’il va falloir être patient…

Je vous dirai si la patience a payé dans mon prochain article 😉

Publicités

2 commentaires sur « Mon expérience de la correction de la myopie par trans-pkr – Le deuxième jour après l’opération »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s