Toutes celles et ceux qui veulent prendre un petit déjeuner riche en protéines, pauvre en graisse et sans devoir cuisiner le matin rencontrent le même problème : il n’y a pas de solution magique ! Les œufs pourraient en être une, surtout accompagnés de jambon. Mais ça ne fera pas vos affaires si, comme moi vous n’abandonneriez votre petit déjeuner sucré pour rien au monde. Franchement, je suis prêt à faire plein de sacrifices pour être au top, mais après une nuit trop courte et avant une journée trop longue, j’ai besoin d’un plat motivant ! J’ai donc testé une autre solution que je vais vous présenter aujourd’hui.

Quels sont les différents types de muesli ?

Voilà, j’ai supprimé le suspense en vous donnant le nom du plat miracle dans le titre. En même temps je vous en avais déjà parlé : le muesli est une super alternative pour le petit déjeuner. Mais si vous lisez les étiquettes sur les emballages, vous vous rendrez vite compte qu’ils ne se valent pas tous, loin de là ! La différence se fait surtout au niveau de la teneur en sucre et en protéines : derrière un bel emballage respirant la nature et la campagne se cachent certains mélanges hyper calorifiques. Le but est donc bien évidemment d’avoir le moins de sucre possible, tout en maximisant la quantité de protéines. Justement, les mueslis que j’avais testé jusqu’à maintenant contenaient de 7 à 13g de protéines au 100g. J’en avais trouvé un spécial qui atteignait les 20g… jusqu’à ce que je trouve l’ovni du muesli, celui qui éclipse tous les autres : le mélange Layenberger ! Mais pourquoi est-il si spécial ? Simplement car il contient plus de 40% de protéines (donc plus 40g de protéine pour 100g de muesli, au cas où vous n’aimeriez pas les math) ! C’est énorme, ça représente autant, voire plus, que la viande de bœuf. Le tout avec ~380kcal/100g, ce qui le situe dans les mélanges de céréales peu calorifiques. Magique non ? Eh bien ça semble presque trop beau pour être vrai, mais ça mérite en tout cas un test.

Alors que vaut le muesli Layenberger ?

Regardons d’abord d’où viennent ces protéines : essentiellement du soja dont ce mélange est constitué en grande partie. Il y a plusieurs variétés (fruits, chocolat, noisette) mais les différences sont minimes : les quelques petits morceaux de fruits séchés varient mais finalement ça ne change pas grand-chose, mais j’y reviendrai.

20170903_095101

Démarrons par l’aspect : il faut reconnaître qu’il est assez particulier, sans être repoussant. Le mélange est constitué presque exclusivement des petites billes blanches et légèrement croquantes. Ça ressemble un peu à de la nourriture pour poisson… Mais ne nous arrêtons pas aux apparences et passons à la dégustation. C’est à ce moment-là que le rêve s’arrête, sans pour autant tourner au cauchemar. En effet, quelle que soit la variété choisie, le goût est vraiment très très neutre. Ce n’est pas mauvais, juste insipide. Il n’y a également pas le côté croquant qu’on rencontre souvent. Le test n’est donc pas concluant ? Vous allez un peu vite ! C’est vrai que ce n’est pas un régal et qu’on ne prend pas beaucoup de plaisir à le déguster. Mais l’absence de mauvais goût et la composition font que je vais m’obstiner pour trouver une solution.

Comment rendre le muesli Layenberger savoureux ?

J’ai trouvé 3 façons efficaces et simples de compenser le manque de goût :

Mélanger le muesli avec un yoghourt aux fruits :

Choisissez de préférence un 0% de matières grasses pour de ne pas ajouter trop de calories. Ça ira tout de suite mieux niveau arômes, mais ça reste un peu léger et la texture est toujours décevante. Regardons comment améliorer également ce point :

Ajouter une petite portion de votre muesli favori :

Faites par exemple un mélange 50-50 avec la moitié d’un mélange que vous aimez (et qui contient déjà peu de sucres et un maximum de protéines) et l’autre moitié de muesli Layenberger. Ça permettra d’améliorer la texture et le goût tout en conservant un petit déjeuner très intéressant d’un point de vue nutritif.

Ajouter des morceaux de fruits :

Comme pour tout mélange de céréales, l’ajout de fruit renforcera la teneur en vitamines et le goût… mais également la teneur en sucre. Alors ne n’abusez pas !

Est-ce que je recommande le muesli Layenberger ?

Alors quelle-est finalement la conclusion ? Est-ce que je continue à en manger ou est-ce que j’ai tout envoyé à la poubelle ? Eh bien j’en mange tous les jours et je vais continuer. C’est vraiment une des meilleures solutions pour un petit déjeuner sucré, simple et riche en protéines. Les astuces que je vous ai présentées permettent de compenser le goût trop neutre et le manque de croquant. Personnellement je combine les 2 premières durant la semaine (yoghourt aux fruits + 30-50% d’un autre mélange) et je fais un maxi muesli le weekend en ajoutant encore les fruits.

Retrouvez d’autres astuces pour préparer un petit déjeuner équilibré, savoureux et vite préparé dans l’Entrainement 3D.

A bientôt et bon appétit !

Lionel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s