J’ai découvert le Superstrike Pro l’année passée un peu par hasard. C’est en cherchant de nouveaux gants de boxe que je suis tombé sur une publicité pour ce drôle d’accessoire. Après pas mal d’hésitations (le prix est quand même élevé, ~100euros), je me suis décidé à passer commande: l’aspect pratique et la possibilité d’aller s’entrainer à l’extérieur m’avaient convaincu.

Que vaut vraiment ce sac de frappe nomade ?

Car sur le papier, le Superstrike Pro correspond particulièrement bien à ce qu’il me faut : Un sac de frappe « nomade » pouvant être facilement transporté, rapidement gonflé et donc utilisé aussi bien à la maison que dans la nature. Si vous lisez régulièrement ce blog, ou que vous avez appris à optimiser votre forme physique grâce à l’Entrainement3D, vous vous doutez bien qu’en voyant ça je me suis vite dit que ce serait idéal pour mes entrainements de midi, ou le week-end dans mon appartement ou à l’extérieur.

Cela fait maintenant quelques mois que je tape dedans, c’est donc le bon moment pour faire un point et vous expliquer ce que vaut vraiment ce sac de frappe gonflable.

L’aspect extérieur du Superstrike Pro :

Rien de particulier au niveau de la texture : le pastique utilisé me rappelle un peu les bateaux gonflables que j’avais à la mer en étant petit. Au-delà de l’aspect nostalgique, ce n’est pas spécialement attirant. Je doute que ce soit suffisamment résistant si on le met autour d’un tronc d’arbre avec des petites branches.

Par contre la taille est assez impressionnante, je m’attendais à quelque chose de plus petit.

  • Le point positif est qu’on peut facilement l’utiliser pour les coups de poing et de pied en le fixant à mi-hauteur, la surface est largement suffisante.
  • Le point négatif concerne le transport : Le Superstrike Pro est relativement lourd et peut difficilement entrer dans un sac à dos (même dégonflé). L’aspect nomade en prend quand même un coup. Je le transporte donc dans un sac de sport, mais j’essaie de limiter le nombre de trajets que je fais avec.

Pour mieux vous rendre compte de la taille une fois gonflé, voici une photo du coffre de ma Volkswagen Sirocco: Il reste juste la place nécessaire aux gants et à une bouteille d’eau!

IMG-20170801-WA0001

Le gonflage / dégonflage :

Alors, notre Superstrike Pro est-il rapidement prêt à être martyrisé et transporté ? Globalement oui, la double valve est efficace : On ouvre le premier bouchon pour gonfler et le 2ème pour dégonfler. Difficile de faire plus simple. Par contre le gonflage prend quand même du temps, comptez 3-4 minutes selon votre capacité pulmonaire. Le dégonflage quant à lui ne prend que quelques secondes. Il faut ensuite bien écraser le Superstrike Pro pour faire sortir l’air restant.

E3D spécial malbouffe V3 front
Clickez sur l’image pour découvrir le livre qui vous permettra d’atteindre vos objectifs sans vous priver de vos aliments favoris!

L’utilisation :

Passons enfin aux choses sérieuses : Comment ce sac de frappe se comporte-t-il lorsqu’on tape dessus ? Eh bien je dois dire que mes parternaires d’entrainement et moi avons été agréablement surpris durant ce test. En sous-gonflant légèrement le SSP, on obtient une bonne résistance avec un retour et une élasticité très correctes. Ce n’est évidemment pas le même feeling qu’un vrai sac de frappe, d’autant plus qu’il ne bouge pas. Mais le résultat est quand même très satisfaisant.

IMG-20170801-WA0013 (2)

En parlant de mouvement : c’est peut-être là que se trouve un des défauts majeurs. Le revêtement intérieur étant lisse, il aura tendance à glisser sur le support et à descendre, que ce soit sur un poteau ou un coin de mur. A ce propos, faites attention si vous le fixez chez vous contre un mur blanc : vous risquez de voir apparaître rapidement des traces noires! On aurait apprécié un revêtement antidérapant. J’ai contourné en partie le problème en ajoutant un linge entre le mur et le SuperStrike Pro, mais ce n’est pas très pratique. Pour éviter qu’il ne descende trop, faites régulièrement une série d’uppercuts.

Sur un poteau c’est plus délicat : le SSP tourne sur lui-même, il faut donc être attentif à ne pas frapper lorsque la zone « ouverte » est exposée. Sinon vous pourriez subir la même mésaventure qu’un de mes collègues : un de ses coups de pieds circulaires est arrivé sur la zone ouverte et a « traversé » le SSP pour venir s’écraser sur le poteau. Plus de peur que de mal, on va dire que ça lui a renforcé le tibia, mais ça aurait pu mal finir !

IMG-20170801-WA0027 (2)

Conclusion :

Alors, que retenir du test du SuperStrike Pro ?

Les +

  • C’est à ma connaissance le seul sac de frappe gonflable utilisable en plein air
  • Il représente une bonne alternative aux sacs à suspendre au plafond pour s’entrainer à la maison, en particulier si vous manquez de place
  • Le feeling est plutôt bon (même s’il ne vaut pas un vrai sac)
  • Il peut être transporté. Vous pouvez même le prendre avec vous en vacances!

Les –

  • Le revêtement intérieur : Il glisse et n’est pas renforcé. Il a tenu le coup jusqu’à maintenant, mais j’ai fait particulièrement attention à le fixer sur des surfaces ne comportant pas d’aspérités
  • Volume et poids conséquent : Le SSP ne rentre pas dans un sac à dos « normal ». Cela limite les possibilités de le transporter pour l’utiliser au milieu de votre jogging (par exemple).
  • Le prix : Il semble élevé compte tenu des matériaux utilisés et comparé à un sac de frappe traditionnel.

Pour conclure ce test du SuperStrike Pro, on peut dire qu’il représente une bonne solution pour celles et ceux :

  1. S’entrainant souvent à l’extérieur.
  2. S’entrainant dans un appartement trop petit pour accueillir un sac suspendu (ou si vous n’avez pas envie de percer de trous dans votre plafond).

Dans les autres cas, son prix et son revêtement intérieur font qu’il peut difficilement lutter avec un sac de frappe traditionnel.

Vous trouverez les tests précédents sur cette page. Et n’oubliez pas de vous abonner à ce blog pour recevoir les prochains ! Si vous cherchez plutôt des conseils sur l’utilisation de votre matériel d’entraînement, sur la nutrition ou les techniques de motivation, alors l’Entrainement 3D pour personnes hyper occupées et l’Entrainement 3D Spécial Malbouffe vous apporteront toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin.

Note finale: 3,5 / 5

Publicités

2 commentaires sur « Le test du Superstrike Pro »

    1. Bonjour FitFighter32. Oui en théorie tu peux fixer le superstrike pro sur un peu n’importe quoi, comme par exemple un arbre. Personnellement je me méfie des arbres qui n’ont pas une écorce relativement lisse: une petite branche pourrait trouer la partie intérieure lors d’un coup puissant. Donc oui, mais pas sans risque 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.